Skip to content

FONDATION JÉRÔME SEYDOUX-PATHÉ

Exposition temporaire

Luc Roux, le cinéma au cœur

Du  08/11/22  au  04/03/23 

Luc Roux, le cinéma au cœur

Des années Studio aux plateaux de tournage



A l'occasion de Paris-Photo, la Fondation Jérome Seydoux-Pathé dévoile un nouvel accrochage de photographies dans ses espaces d’exposition créés par Renzo Piano.

Pour la première fois à Paris, le photographe Luc Roux présente une sélection de portraits d'acteurs et de réalisateurs et de photographies de films. Ce choix, qui est aussi une plongée dans ses archives, nous mène des reportages photos au cœur du cinéma.




Luc Roux a travaillé comme photographe à Première à partir de 1983, puis il a participé avec Marc Esposito et Jean-Pierre Lavoignat à la création, en 1987, de Studio Magazine dont il a été pendant près de vingt ans le photographe attitré. La qualité de ses images, son regard juste, sensible et bienveillant, son talent pour saisir ces instants privilégiés qui révèlent la vérité des comédiens et aussi la magie du cinéma en train de se faire, et les liens qu'il a su nouer avec artistes et techniciens ont beaucoup fait pour la réputation de Studio Magazine. Luc Roux a ainsi travaillé avec des personnalités telles que Isabelle Adjani, Antonio Banderas, Jean-Paul Belmondo, Monica Bellucci, Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Clint Eastwood, Federico Fellini, Charlotte Gainsbourg, Isabelle Huppert, David Lynch, Jack Nicholson, Philippe Noiret, Sean Penn, Jean Rochefort, Martin Scorsese, Steven Spielberg... Il lui est arrivé aussi d'être détaché du magazine pour couvrir certains tournages, notamment ceux de Bertrand Blier, Patrice Chéreau, Maurice Pialat, et aussi d'Alain Corneau, Michel Deville et Claude Miller. Quelques-unes de ses images sont devenues des affiches : Sous le soleil de Satan, Tous les matins du monde, Une femme française, La Reine Margot, entre autres, et bien sûr La Petite Voleuse qui a obtenu le César de la meilleure affiche en 1989. Après son départ de Studio, en 2004, il s'est consacré à la photo de plateau, en particulier sur les tournages des films de Bertrand Blier, Danièle Thompson, Tonie Marshall, Liza Azuelos, Daniel Auteuil et Thierry Klifa.

Initiée par le Festival Francophone du film d’Angoulême en 2020, l’exposition « Luc Roux, le cinéma au cœur » présente un choix de portraits de comédiens et de réalisateurs, posés ou au travail. L’accrochage qui ouvre cet automne à Paris avec le concours de Jean-Pierre Lavoignat et de Lux Roux s’enrichit de photographies de films, d’affiches, de magazines, d’extraits vidéos et …. d’appareils photos. L’exposition nous introduit dans le processus de création d’une photographie, depuis la prise de vues jusqu’à sa publication. Elle nous fait partager l’émotion du cinéma des années 1980-2010 : elle est un voyage à travers le travail de plus de 30 ans de celui qui fut le photographe principal des magazines mythiques Première et Studio Magazine. « Luc Roux, le cinéma au cœur» est l’occasion d’observer et de comprendre la démarche d’un photographe de presse et de films, devenu, grâce à un vrai sens du cadre et de l’instant, une figure à la fois discrète et incontournable du cinéma français. 


Avec le partenariat de : Paris Photo, Picto, Le Festival du Film Francophone d'Angoulême



La presse en parle !


Découvrez l'article du CNC ici.


Découvrez l'article de Coupe-File Art ici.



Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

73 avenue des Gobelins, 75013 Paris

www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com

 

Tarifs :


Accès aux espaces d'exposition uniquement

Tarif plein : 5€; Tarif réduit : 3€


Billet couplé 1 séance de cinéma + accès aux espaces d'exposition :

Tarif plein : 7 € ; Tarif réduit : 5,50 € ; Moins de 14 ans : 4,50 €

Tarif partenaire (pour les abonnés du Libre Pass de la Cinémathèque française

et le CinéPass Pathé Gaumont) : 4 €

 

 

Presse

Emilie Imbert Relations Presse

Tél. 06 71 88 27 65 / 09 54 26 31 17

relationspresse@eimbert.com





-