FEV
  • VEN
    14
    FEV
  • SAM
    15
    FEV
  • DIM
    16
    FEV
  • LUN
    17
    FEV
  • MAR
    18
    FEV
  • MER
    19
    FEV
  • JEU
    20
    FEV
  • VEN
    21
    FEV
  • SAM
    22
    FEV
  • DIM
    23
    FEV
  • LUN
    24
    FEV
  • MAR
    25
    FEV
  • MER
    26
    FEV
  • JEU
    27
    FEV
  • VEN
    28
    FEV
  • SAM
    29
    FEV
  • DIM
    1
    MARS

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mar. 18 Février 2020 à 19h30

Mar
18
FEV
19h30
CINÉMATHÈQUE PATHÉ AVEC REVUS & CORRIGÉS : "JEAN-MARC OU LA VIE CONJUGALE" (1H52)
 
 
 
 
La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé en collaboration avec Revus et Corrigés, présente : « Cinémathèque Pathé ».
 
Redécouvrez les grands classiques restaurés du catalogue Pathé, des origines jusqu’à la fin des années 60, présenté par l'équipe de Revus et Corrigés.
 
La séance sera précédée d'un verre d'accueil à 19h avec toute l'équipe de Revus & Corrigés. Début de la projection à 19h30.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean-Marc ou la Vie conjugale - 1963 (1h52) 
 
Réalisation : André Cayatte
Scénario : André Cayatte
Production : CICC, Films Borderie, Iéna Productions, Jolly Film, Terra-Filmkunst
Photographie : Roger Fellous
Montage : Paul Cayatte
Décors : Robert Clavel
Interprètes : Jacques Charrier, Marie-José Nat, Michel Subor, Macha Meril
 
Résumé
Le premier volet du diptyque « La Vie conjugale » raconte la perception du mari, Jean-Marc, sur les événements de la vie du couple qu’il forme avec Françoise.
 

Au milieu des années 1960, André Cayatte est en plein doute. Il a achevé, voilà quelques années, ses grands films de sa « tétralogie judiciaire » (Justice est faiteNous sommes tous des assassinsAvant le déluge et Le Dossier noir), et bien qu'auréolé d'un Lion d'Or pour Le Passage du Rhin, il souffre toujours autant de l'inimitié de la critique. Ainsi, ses films des années 1960 explorent différentes directions, comme une manière aussi de vouloir briser l'image qu'on a de lui, celle de l'ancien avocat devenu cinéaste à thèse. Vient alors l'idée de ce diptyque singulier, La Vie conjugale, l'histoire de la dislocation d'un couple à travers deux récits, celui de l'homme (Jean-Marc) et celui de la femme (Françoise). Cayatte fantasmait ces deux films dont le volet féminin serait écrit par Simone de Beauvoir, et celui masculin par Jean-Paul Sartre. Mais hélas, il ne s'entendit pas sur le scénario avec De Beauvoir, celle-ci n'y voyant qu'un seul et même film, et Cayatte tenait à en faire deux, qui ne soient pas d'ailleurs la simple narration de mêmes événements d'un point de vue différent, mais un film sur des souvenirs différents. Cette collaboration jamais concrétisée n'a pas empêché Cayatte d'écrire douze versions de scénario et quelques 6000 pages de dialogues dans cet exercice de recréation du quotidien. C'est là que La Vie conjugale trouve d'ailleurs tout son intérêt, dans cette double-chronique qui rend compte à la fois d'une prise de pouls d'un couple des années 60, et recherche en même temps une réflexion plus universelle sur la notion de mémoire (ou non) partagée.

Marc Moquin (Rédacteur en chef de Revus & Corrigés)

 

En partenariat avec Pathé.

Retrouvez tous les numéros de la revue en vente à l'accueil de Fondation Jérôme Seydoux-Pathé.

Pour en savoir plus sur Revus & Corrigés, cliquez ICI

-----------------------------

Achat des billets sur place et en ligne.

Nouveau tarif partenaire valable pour toutes les séances de la "Cinémathèque Pathé" pour les abonnés Revus & Corrigés et pour les détenteurs du CinéPass Gaumont-Pathé: 4 €

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.