NOV
  • LUN
    22
    NOV
  • MAR
    23
    NOV
  • MER
    24
    NOV
  • JEU
    25
    NOV
  • VEN
    26
    NOV
  • SAM
    27
    NOV
  • DIM
    28
    NOV
  • LUN
    29
    NOV
  • MAR
    30
    NOV
  • MER
    1
    DEC
  • JEU
    2
    DEC
  • VEN
    3
    DEC
  • SAM
    4
    DEC
  • DIM
    5
    DEC
  • LUN
    6
    DEC
  • MAR
    7
    DEC
  • MER
    8
    DEC

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Ven. 26 Novembre 2021 à 15h00

Ven
26
NOV
15h00
Séance-signature : Sur la trace des opérateurs Pathé en Extrême-Orient

Sur la trace des opérateurs Pathé en Extrême-Orient : Calcutta, Singapour, Shanghai, Colombo…

Séance-conférence de Jitka de Préval (1h30), suivi de la signature de son livre Camille Legrand, un opérateur Pathé sur la route des Indes 1895-1920, Ed. Riveneuve, 2021

Toutes les séances sont accompagnées par les pianistes issus de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris). 

 

 

 

L’aventure du cinématographe commence en 1896 quand les opérateurs Lumière partent aux quatre coins du monde. Leur action est multiple : montrer, expliquer, vendre. Quelques années plus tard, les opérateurs Pathé suivent le mouvement en partant également dans de nombreuses contrées lointaines. Officiellement, ils partent à la chasse aux images exotiques pour alimenter le catalogue de vente de films. Officieusement, outre leur équipement pour la prise de vues, ils apportent en voyage du matériel cinématographique (pellicule, appareil, châssis, produits chimiques, etc.) fourni abondamment par leur maison mère, disposés à former sur place les futurs utilisateurs du cinématographe et à vendre les produits Pathé.

Messagers de la modernité, leur présence en Extrême-Orient permet une rapide extension de la jeune société Pathé frères qui, à compter de 1907, commence à installer des points de vente dans les endroits stratégiques (Calcutta, Shanghai, Singapour, Melbourne, Sydney, Manille, etc.). À cette période, les vues de plein air exotiques représentent une attraction appréciée des programmes des cinémas en Occident comme en Orient, connaissant leur apogée de 1910 à l’orée de la Grande Guerre. Dans le catalogue de films Pathé reconstitué par Bousquet, on identifie plus de 250 titres de vues prises en Extrême-Orient pendant cette période. À partir de 1912, de nombreuses scènes de plein air prises dans cette région sont produites par des marques Pathé telles Oriental Films, The Japanese Film, Modern Pictures, Imperium Films ou Australasian Films.

Les scènes de plein air comme les scènes art et industrie, mœurs et rituels, sports et acrobaties, prises par les opérateurs pionniers Pathé (Camille Legrand, Hans Theyer et Jean Maingaud, entre autres) invitent le spectateur d’aujourd’hui à découvrir un monde révolu, observé avec un œil curieux et avisé des opérateurs, empreint parfois d’un esprit orientaliste voire colonialiste mais toujours soucieux aussi bien du détail que de la qualité technique de l’image.

 

Le Tour du monde d’un policier, France, 1906 (15min27)

Réalisation : Charles Lucien Lépine

Production : Pathé

Un policier poursuit un voleur qui l’emmènera autour du monde.

DCP, Lobster Films

 

En Chine – voyage sur le canal impérial, France, 1908 (6min32)

DCP, GP Archives

 

Singapour, France, 1910 (5min)

DCP, GP Archives

 

La Race jaune, France, 1910 (10min21)
Production : Pathé enseignement

Des asiatiques de tous pays sont montrés dans leur vie quotidienne.

DCP, GP Archives

 

La Vie aux Indes, France, 1906 (10min42)
Production : Pathé Frères

DCP, BFI

 

Vues d’Espagne en cartes postales, France, 1907 (5min37)
Production : Pathé Frères

DCP, BFI

Présentation obligatoire d'un pass sanitaire à partir de 12 ans 

Plus d'informations

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

PROGRAMME COMPLET
Télécharger >