17/04/2019

Comica - Nizza, gags en série

du 22 mai au 4 juin 2019

 

C’est dans la ville ensoleillée de Nice, sous le signe du rire, que la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé a choisi d’emmener ses spectateurs en ces jolis mois de Mai et Juin ! Elle les invite à découvrir les folies de Rosalie, Bigorno, Calino, Jobard ou Little Moritz…des personnages aussi farfelus que turbulents, imaginés par les sociétés de production Comica et Nizza.

Installées sur la Côte d’Azur, les deux marques attachées à la société Pathé fidélisent les spectateurs autour de personnages aux aventures cocasses et à l’imagination débordante. Issus de la classe populaire, ces individus hors normes avec leurs drôles de bobines n’hésitent pas à tourner en dérision le quotidien des citadins et des habitants de la proche banlieue. Envahissant les rues de Nice, ils bousculent l’ordre social établi.

La jeune Léontine détruit tout sur son passage. Rosalie, ronde et imposante, fait couple avec Little Moritz, filiforme et malicieux. Un duo jouant sur ses contradictions qui n’est pas sans rappeler un autre couple du cinéma burlesque américain : Laurel et Hardy.

Pour réaliser ces sketchs humoristiques, les deux sociétés font appel à des cinéastes qui leur seront fidèles et qui apportent avec eux leur propre univers ; A commencer par Roméo Bosetti - le directeur de la filiale Comica - qui donne vie au personnage de Roméo, Alfred Machin qui met en scène les animaux de sa propre ménagerie ou Émile Cohl, le père du cinéma d’animation en France

Composée de 65 films, le cycle « Comica/Nizza gags en séries » s’inscrit dans les festivités célébrant le centenaire des studios de la Victorine. La plupart des films sont de surprenantes pépites inédites à découvrir.

 

Chaque programme est dédié à une figure de Comica et Nizza : « Alfred Machin », « Bigorno », « Roméo Bosetti », « Léontine », « Rosalie », « Little Moritz et Rosalie », « Les héros s’amusent », « De joyeux héros » et « Comica – Nizza : collections du Eye Film Institute ».

 

Toutes les séances sont accompagnées au piano par les élève de la classe d'improvisation au piano de Jean-François Zygel (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris).