9/07/2015

L’AGE D’OR DU CINEMA MUET RUSSE (1908-1934)

 

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé redémarre sa nouvelle saison avec un cycle consacré au cinéma muet russe (1908 – 1934) à travers une sélection d’une quinzaine de films de fiction issus du catalogue Arkeion. Cette filmothèque rachetée par Gaumont en 2007, regroupe près de 1100 films en 35 mm, produits dans l’ex-URSS et retraçant toute l’histoire du cinéma russe du XXème siècle.

Les 12 longs métrages et deux programmes de films courts (animation et fiction) qui ont été sélectionnés ne représentent qu’une infime partie du catalogue. Mais le choix s’est voulu emblématique d’une époque pré et post révolutionnaire, tant en qualité des films qu’en diversité des genres (science-fiction, adaptations littéraires, films de société…). Leurs réalisateurs tels que Dziga Vertov, Sergueï Eisenstein, Boris Barnet, Mikhaïl Romm, Alexandre Dovjenko …. - tous très jeunes au début de la révolution, ont été animés du même désir impérieux de créer un cinéma nouveau au service d’une société nouvelle. Les recherches formelles d’un Dziga Vertov notamment participaient d’un engagement à la fois esthétique et politique.

Mais cette extraordinaire vitalité a été remise en cause par deux bouleversements majeurs : le passage du muet au parlant entre 1931 et 1935 – plus tardif en URSS qu’en Occident -, et l’avènement du réalisme socialiste.

Tous ceux dont la jeunesse avait coïncidé avec l’âge d’or du film russe allaient dès lors connaître des conditions de travail difficiles. Face aux canons de l’art officiel imposé par Staline, la créativité des années 1920 était devenue brusquement contre révolutionnaire.

Un formidable témoignage d’une société aujourd’hui disparue.

Le Cuirassé Potemkine (S.Eisenstein - 1925), La Grève (S.Eisenstein - 1924), La Ligne Générale(S.Eisenstein - 1929), Octobre (S.Eisenstein - 1927), L'Homme à la Caméra (D.Vertov - 1929), La Jeune fille au carton à chapeau (B.Barnet - 1927), La maison Troubanaia (B.Barnet - 1927), La Dame de Pique(Y.Protazanov - 1916), Aelita (Y.Protazanov - 1924), Trois dans un sous-sol ( A.Room - 1927), Boule de Suif(M.Romm - 1934), Dura Lex ou Selon la Loi (L.Koulechov - 1926), Le Rayon de la Mort (L.Koulechov - 1925),Jouets soviétiques (CM animation, D.Vertov - 1924), Petit Orgue (CM animation, N.Khodataev - 1933),Révolution interplanétaire (CM animation, N.Khodataev, Y.Merkoulov, Z. Komissarenko - 1924), LPatinoire(CM animation, Y.Jeliaboujski - 1927), La Poste (CM animation, M.Tsekhanovski - 1929), Stenka Razine (CM Fiction, V.Romachlov - 1908), Défense de Sébastopol (CM Fiction, V.Gontcharov - 1911),Petit fruit de l'amour (CM Fiction, D.Alexandre - 1926), La nouvelle Babylone (G.Kozintsev, L.Trauberg - 1929).

Tous les films sont présentés en 35 mm et accompagnés au piano par les élèves de la classe d’improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National de Musique et de Danse de Paris.