DEC
  • DIM
    10
    DEC
  • LUN
    11
    DEC
  • MAR
    12
    DEC
  • MER
    13
    DEC
  • JEU
    14
    DEC
  • VEN
    15
    DEC
  • SAM
    16
    DEC
  • DIM
    17
    DEC
  • LUN
    18
    DEC
  • MAR
    19
    DEC
  • MER
    20
    DEC
  • JEU
    21
    DEC
  • VEN
    22
    DEC
  • SAM
    23
    DEC
  • DIM
    24
    DEC
  • LUN
    25
    DEC
  • MAR
    26
    DEC

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mar. 18 Octobre 2016 à 19h00

Mar
18
OCT
19h00
Georges Specht, « opérateur cinégraphique » de Léonce Perret

« L'Homme à la caméra : Du tourneur de manivelle au chef-opérateur »

 

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé poursuit son partenariat avec l'Association Kinétraces pour un cycle de projections en neuf séances sur les pionniers de l'image cinématographique. Venez parcourir l'histoire d'une conquête professionnelle, technique et artistique, des premiers opérateurs aux as de la manivelle.

 

Georges Specht, « opérateur cinégraphique » de Léonce Perret

Séance animée par Priska Morrissey* 

 

Connu pour ses collaborations avec Jacques Feyder, Marcel L’Herbier ou Léon Poirier dans les années 1920, Georges Specht fut, au début de sa carrière [c.1910-1916], l’opérateur attitré de Léonce Perret. Son parcours et les fruits de cette riche collaboration font de lui une figure représentative à la fois du renouvellement générationnel des opérateurs qui s’opère dans la seconde moitié des années 1900 et de l’évolution de la photographie des films à un moment où se généralise l’emploi des éclairages électriques. Cette séance nous permettra de mieux appréhender ce qui se joue avant guerre, aussi bien pour le métier d’opérateur de prise de vues que pour la composition de l’image. 

 

Intervention de 20 à 30 minutes suivie de la projection des films

 

LES BEQUILLES  - 1911 (12')

Réalisation : Léonce Perret

Opérateur : Georges Specht

Production : Gaumont

Interprétations : André LUGUET (L'acteur) ; Léonce PERRET (Le directeur), Yvette ANDREYOR (La jeune fille)

Résumé : Tandis que les propriétaires d’une charmante maison s’adonnent à une partie de chasse, Léonce Perret joue son propre rôle en venant y tourner des scènes d’un film pour le compte de Gaumont. L’impromptue rencontre tourne au drame…

 

Suivi de

 

LEONCE CINEMATOGRAPHISTE - 1913 (15')

Réalisation : Léonce Perret

Opérateur : Georges Specht

Production : Gaumont

Interprétations : Suzanne LE BRET (Poupette) ; Léonce PERRET (Léonce), Ernest BOURBON (Onésime)

Résumé : Absorbé par son travail de réalisateur aux Studios Gaumont, Léonce déserte le foyer conjugal. Et Poupette sa femme, le soupçonne d'infidélité...

 

Suivi de

 

LE MYSTERE DES ROCHES DE KADOR - 1912 (44') 

Réalisation : Léonce Perret

Opérateur : Georges Specht

Production : Gaumont

Interprétations : Suzanne GRANDAIS (Suzanne de Lormel), Léonce PERRET (Fernad de Kéranic), Émile KEPPENS (professeur Williams), Max DHARTIGNY (Jean d’Erquy), Jean AYME (Létang de Jeandé), Marie DORLY (Madame Dorlysse),

Résumé : Sur la côte bretonne, Fernand de Keranic veut éliminer sa cousine afin de toucher son héritage. La victime est sauve mais a perdu la raison. Pour lui remémorer les faits et recueillir son témoignage capital, un médecin a l'idée de reconstituer la scène et de la filmer. En passant la scène à la jeune femme, il espère créer un choc et réveiller sa conscience. Le cinéma au service de la psychanalyse...

 

* Priska Morrissey : Auteur d’une thèse intitulée « Naissance d’une profession, invention d’un art : l’opérateur de prise de vues dans le cinéma français (1896-1926) », elle est Maître de conférences à l’Université de Rennes 2. Elle a publié divers articles dans les revues Vertigo, Positif, Double Jeu et dans des ouvrages collectifs sur l’histoire des techniques et des métiers du cinéma. Elle a notamment co-dirigé avec Laurent Le Forestier, le numéro spécial de 1895, revue d’histoire du cinéma, paru en 2011, sur L’histoire des métiers du cinéma en France avant 1945.

Copies provenant de Gaumont-Pathé archives.

Toutes les séances sont accompagnées par les élèves de la classe d'improvisation de Jean-François ZYGEL, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. 

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.