EXPOSITIONS

temporaire et permanente

Du MER. 30 MARS. 2016 au SAM. 04 JUIN. 2016

DU
MER
30
MARS
AU
SAM
04
JUIN
Jacques Prévert, une jeunesse au cinéma

" Enfant, j'aimais déjà et beaucoup le cinéma. J'y allais souvent, très souvent. Cela ne coûtait pas cher et le jeudi, je trouvais parfois le moyen de passer inaperçu et de m'asseoir face à l'écran, en qualité de spectateur clandestin… " - Jacques Prévert.

Durant toute sa vie, Jacques Prévert a témoigné d’un attachement sans faille au cinéma. A partir de textes où il évoque son expérience de spectateur, en particulier le récit autobiographique Enfance, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et Fatras / Succession Jacques Prévert proposent une exposition inédite autour de la formation d’un imaginaire. Né à Neuilly-sur-Seine en 1900, Jacques Prévert devient très tôt un spectateur de films grâce à ses parents. Il fréquente les écrans des fêtes foraines, des cafés concerts, puis il est témoin de l’essor des premières salles de cinéma à Paris. Son imagination et son univers intellectuel sont façonnés par les comiques français et les burlesques américains, par les mauvais garçons, les justiciers, les cow-boys, les vampires et d’autres héros. Sa passion pour le 7ème art se poursuit dans les années 1920, alors qu'il mène une vie de bohème en compagnie du futur éditeur Marcel Duhamel et du peintre Yves Tanguy. Il fréquente alors le groupe surréaliste où le cinéma populaire est au cœur des discussions.