9/07/2016

Neuf films muets d'Alfred Hitchcock

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé est heureuse de présenter, pour la première fois réunis en France sur grand écran et en ciné concert,  les neuf films muets d'Alfred Hitchcock. Des films essentiels à la compréhension de son œuvre globale.

L’œuvre muette d’Alfred Hitchcock est désormais devenue accessible au grand public. Grâce à un ambitieux programme de restauration, le British Film Institute (BFI) a redonné un éclat proche de l’origine à neuf longs métrages muets du célèbre réalisateur britannique. Ce travail de restauration, effectué en 2013, est le plus ambitieux jamais mené à bien par le BFI.

Le British Film Institute qui détenait les copies, les plus importantes et les plus anciennes des films muets d'Hitchcock, s’est livré à un minutieux puzzle pour reconstituer chaque film, choisissant la meilleure qualité de chaque plan au sein de différentes copies. Des copies, souvent éparpillées dans diverses archives internationales, ont également contribué à la restauration finale.

Sans l’apport des technologies numériques, ce travail de restauration n’aurait pu voir le jour. Et les œuvres muettes d’Alfred Hitchcock seraient restées ignorées du grand public.

Ces œuvres muettes éclairent aussi, de manière saisissante, l’univers cinématographique d’Hitchcock. Ces films, plébiscités très tôt par le public comme par la critique, ont tout de suite fascinés par le mélange audacieux des styles de montage et des compositions dramatiques innovantes, sans oublier l’association efficace de l'humour et du drame.

Ces restaurations vont permettre aux films de l'un des plus grands artistes britanniques d'être vus dans leur état d'origine. Elles restituent non seulement aux films l'éclat de leur jeunesse, mais donnent accès à de nouvelles strates de compréhension d’une œuvre riche et complexe. 

Les spectateurs qui ont été marqués par les classiques hollywoodiens tels que Sueurs froidesLes Oiseaux, ou Psychose, reconnaîtront la touche d'Hitchcock dans ses premiers films. 

Le Jardin du plaisir (The Pleasure garden) - 1926

Downhill - 1927

Le Passé ne meurt pas (Easy Virtue)- 1927

The Ring - 1927

Champagne - 1928

Laquelle des trois (The Farmer's wife) - 1928

Tha Man Xman - 1929

Chantage (Blackmail) - 1929

Les Cheveux d'or (The Lodger) - 1927

Tous les films seront accompagnés au piano par les élèves de la classe d’improvisation de Jean François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.