11/04/2017

La Cinémathèque de Toulouse dans les murs...

du 3 au 23 mai 2017

 

Membre de la Fédération Internationale des Archives du Film (FIAF) depuis 1965, la Cinémathèque de Toulouse a été fondée en 1964 par des cinéphiles passionnés, réunis autour de Raymond Borde. Actuellement présidée par Robert Guédiguian, elle est l’une des trois principales archives cinématographiques françaises et la deuxième cinémathèque de France. Elle conserve 47 519 copies inventoriées, plus de 80 000 affiches (première collection d’affiches de cinéma en France), 550 000 photographies, 72 000 dossiers de presse, 15 000 ouvrages sur le cinéma et mène une politique de restauration et de valorisation du patrimoine cinématographique en direction d’un large public.

Parmi tous ces trésors, la Cinémathèque de Toulouse conserve plusieurs copies très rares ou uniques de films muets, produits ou distribués par Pathé. Cela est le fruit d'acquisitions faites entre les années 1950 et 1980 auprès des Offices Régionaux du Cinéma Éducateur et des derniers tourneurs qui continuaient à projeter les films muets dans les campagnes et les foires, bien au-delà de l'arrivée du sonore.

La carte blanche offerte à la Cinémathèque de Toulouse par la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé est l’occasion unique de faire découvrir aux spectateurs franciliens cette collection– composée de films à épisodes, drames, burlesques, films à trucage, comédies et films historiques – qui est un reflet fidèle de l'éclectisme de la firme Pathé de l’époque.

Tous les films sont présentés en ciné-concert, accompagnés au piano par les élèves de la classe d’improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.