MARS
  • VEN
    28
    FEV
  • SAM
    29
    FEV
  • DIM
    1
    MARS
  • LUN
    2
    MARS
  • MAR
    3
    MARS
  • MER
    4
    MARS
  • JEU
    5
    MARS
  • VEN
    6
    MARS
  • SAM
    7
    MARS
  • DIM
    8
    MARS
  • LUN
    9
    MARS
  • MAR
    10
    MARS
  • MER
    11
    MARS
  • JEU
    12
    MARS
  • VEN
    13
    MARS
  • SAM
    14
    MARS
  • DIM
    15
    MARS

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mar. 03 Mars 2020 à 15h00

Mar
03
MARS
15h00
"The Last of the Mohicans" de M. Tourneur, 1920 (1h05)

De nos jours, le nom Maurice Tourneur (1876-1961) a tendance à s’effacer derrière celui de son fils le réalisateur Jacques Tourneur. Son apport artistique au cinéma américain n’est pas reconnu à sa juste valeur à cause de la disparition d’une grande partie de son œuvre muette américaine. The Last of the Mohicans (Le Dernier des Mohicans), un de ses plus grands films, est réalisé conjointement avec son assistant Clarence Brown dans le parc national de Yosemite et c’est certainement la meilleure adaptation du roman de James Fenimore Cooper jamais réalisée.

 

 

Toutes les séances sont accompagnées par les pianistes issus de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris).

 

 

The Last of the Mohicans (Le Dernier des Mohicans), 1920 (1h05)

Séance présentée par Christine Leteux*

 

Réalisation : Maurice Tourneur et Clarence Brown

Scénario : Robert A. Dillon

Adaptation : James Fenimore Cooper

Photographie : Philip R. Dubois et Charles Van Enger

Production : Maurice Tourneur Productions

Avec : Wallace Beery, Barbara Bedford, Albert Roscoe, Lilian Hall, Henry Woodward

 

En 1757, en Nouvelle-France, les Anglais et les Français s’affrontent. Respectivement deux tribus indiennes les aident, les Mohicans pour les premiers, les Hurons pour les seconds. Cora et Alice, les filles du colonel anglais, essayent de rejoindre leur père dans le Fort William Henry escortées du major Heywood et de Magua, un indien. Ce dernier, avec l’aide de ses guerriers, kidnappe Cora pour en faire sa femme.

 

 

Le film sera projeté en version numérique, en provenance de Lobster Films.

 

*Docteur en sciences, Christine Leteux a travaillé comme chercheur en Grande-Bretagne. Elle a traduit plusieurs ouvrages de Kevin Brownlow dont La Parade est passée… (2011, Actes Sud/Institut Lumière). Elle est l’auteur d’Albert Capellani – Cinéaste du romanesque (2013, La Tour Verte) la première biographie de ce grand pionnier du cinéma, qu’elle a traduit elle-même en anglais pour sa publication aux Etats-Unis, Albert Capellani – Pioneer of the Silent Screen (2015, University Press of Kentucky). Elle est en outre l’auteur de la première biographie approfondie du cinéaste franco-américain Maurice Tourneur – Réalisateur sans frontières (2015, La Tour Verte). Son ouvrage le plus récent Continental Films – Cinéma français sous contrôle allemand (2017, La Tour Verte) a reçu le prix du meilleur livre français sur le cinéma décerné par le Syndicat Français de la Critique de Cinéma.

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.