AVRIL
  • VEN
    12
    AVRIL
  • SAM
    13
    AVRIL
  • DIM
    14
    AVRIL
  • LUN
    15
    AVRIL
  • MAR
    16
    AVRIL
  • MER
    17
    AVRIL
  • JEU
    18
    AVRIL
  • VEN
    19
    AVRIL
  • SAM
    20
    AVRIL
  • DIM
    21
    AVRIL
  • LUN
    22
    AVRIL
  • MAR
    23
    AVRIL
  • MER
    24
    AVRIL
  • JEU
    25
    AVRIL
  • VEN
    26
    AVRIL
  • SAM
    27
    AVRIL
  • DIM
    28
    AVRIL

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mar. 16 Avril 2019 à 19h30

Mar
16
AVRIL
19h30
Séance spéciale : " Désordre général " (1h20) animée par Charlotte Servel

Du 10 au 30 avril 2019, en partenariat avec le Centre Pompidou, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé propose un cycle consacré au cinéma des premiers temps et à ses liens avec les avant-gardes artistiques. 

Toutes les séances sont accompagnées au piano par les élèves de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris).

 

 

Programme « Désordre général » (1h20) animée par Charlotte Servel*

 

Les dadas et surréalistes sont bien connus pour leur pratique du scandale où ils mettent en pièce banquets littéraires, séances de cinéma, réceptions en tout genre. Ce désordre généralisé, qu’ils laissent derrière eux, ils le célèbrent aussi dans leurs différents articles consacrés au cinéma burlesque, Antonin Artaud considérant par exemple les films des Marx Brothers « comme un hymne à l’anarchie et à la révolte intégrale ». Cette veine burlesque, exaltant confusion et destruction, se retrouve dans les nombreux scénarios qu’ils écrivent, notamment dans Les Mystères du Métropolitain où Robert Desnos met en scène une course folle transformée en émeute, mais aussi dans Indifférence où Philippe Soupault propose de « renverser toutes les lois naturelles », ou encore dans Allons déjeuner sur l’herbe où Benjamin Péret crée un fatras champêtre. La loufoquerie de ces scénarios jamais réalisés rappelle, plus que le cinéma burlesque américain, les premières bandes comiques françaises. En effet, leur démesure destructrice évoque Léontine garde la maison ou La Course aux Belles mères, tandis que leur régression animalière se retrouve dans Madame Babylas aime les animaux ou dans Les Incohérences de Boireau, c’est leur désagrégation poétique du réel qui apparaît dans Les inconvénients du cinéma ou Calino arroseur public. Cette séance propose donc de croiser films comiques des années 10 et scénarios surréalistes des années 20 pour mieux faire voir et entendre leurs convergences esthétiques.

 

Léontine garde la maison, 1912 (9min)

Réalisation : Roméo Bosetti

Production : Pathé Nizza

Léontine est véritablement une enfant terrible ; ses inventions sont aussi variées que saugrenues. Ses parents devraient pourtant la connaître après tous les mauvais tours qu’elle leur a joués. Quelle mauvaise idée ont-ils eu de lui confier la garde de la maison familiale !

Le film est projeté en version numérique DCP, en provenance des collections de Gaumont-Pathé Archives.

 

Lecture du scénario : Les Mystères du Métropolitain (Robert Desnos)

 

Les incohérences de Boireau, 1912 (8min)

Production : Pathé Frères

Interprète : André Deed

Ce film nous conte avec esprit les joyeuses incohérences de notre ami Boireau qui, pour descendre de son hamac, tranche ses liens à coups de revolver, pêche un lièvre, abat un poisson, emprunte des vêtements à un portrait de ses ancêtres.

Le film est projeté en version numérique DCP, en provenance des collections de Gaumont-Pathé Archives.

 

Les Inconvénients du cinématographe, 1908 (5min)

Production : Pathé Frères

Deux apaches, cachés dans l’angle d’une rue déserte, attaquent une jeune femme et une petite fille. Un petit garçon qui passait par là assiste à cette scène d’hor­reur. Il court au poste en répandant la nouvelle sur son passage. Les agents de police arrivent sur le théâtre du crime.

Le film est projeté en version numérique DCP, en provenance des collections de Gaumont-Pathé Archives.

 

Lecture du scénario : Indifférence (Philippe Soupault)

 

Madame Babylas aime les animaux, 1911 (9min)

Production : Pathé frères

Réalisation : Alfred Machin 

Madame Babylas se sent la mère de tous les animaux en panne d'affection. Volatiles, chats, singes envahissent le salon et les fauteuils, mettant son mari au bord de l'exaspération. Ses nerfs lâchent quand sa femme introduit le cochon qu'elle vient de ramener en fiacre.

Le film est projeté en version numérique DCP, en provenance des collections de Gaumont-Pathé Archives.

 

Lecture du scénario : Allons déjeuner sur l’herbe ! (Benjamin Péret)

 

La Course des belles-mères, 1907 (5min)

Production : Pathé Frères

A l’occasion de la fête du pays, la municipalité de Fouilly les Oies a décidé d’organiser une course sensation­nelle qui sera le clou des réjouissances : une course de belles-mères ! L’heureuse gagnante recevra en prime un superbe gendre, le plus beau gars du pays.

Le film est projeté en version numérique DCP, la copie provient des collections de la Cinémathèque française.

 

Calino arroseur public, 1910 (5min)

Réalisation : Roméo Bosetti

Production : Gaumont

Interprète : Clément Mégé

Calino s'endort aux pieds d'une fontaine public sur le trottoir et deux jeunes farceurs l'y ligotent... Réveillé par un passant, il se redresse et la fontaine restant bien ficelée à son torse, arrose tous les passants d'un puissant jet d'eau.

Le film est projeté en version numérique DCP, en provenance des collections de Gaumont-Pathé Archives.

 

* Charlotte Servel enseigne à l’Université Paris Diderot - Paris 7. Agrégée de lettres modernes, elle prépare une thèse sur les films burlesques et les textes surréalistes français pendant les années 1920 sous la direction de Laurent le Forestier et de Nathalie Piegay. Elle a été chargée de mission au Ministère de la culture (2014) et chercheuse associée à la Cinémathèque Française (2014-2016). Elle a publié dans Critikat.com et 1895. Elle est membre du C.A. de l’association Kinétraces.

 

-------------------

Offre spéciale valable pour toutes les séances du cycle (du 9 au 30 avril 2019) :

Détenteurs de la carte POP' du Centre Pompidou - tarif réduit : 4€

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

Pour télécharger le programme complet cliquer sur le lien :
Télécharger >
PROGRAMME PAPIER
Télécharger >