OCT
  • JEU
    18
    OCT
  • VEN
    19
    OCT
  • SAM
    20
    OCT
  • DIM
    21
    OCT
  • LUN
    22
    OCT
  • MAR
    23
    OCT
  • MER
    24
    OCT
  • JEU
    25
    OCT
  • VEN
    26
    OCT
  • SAM
    27
    OCT
  • DIM
    28
    OCT
  • LUN
    29
    OCT
  • MAR
    30
    OCT
  • MER
    31
    OCT
  • JEU
    1
    NOV
  • VEN
    2
    NOV
  • SAM
    3
    NOV

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mar. 02 Octobre 2018 à 14h00

Mar
02
OCT
14h00
Programme « Le Cinéma comme illusion » (40min) présenté par Charlotte Servel

Toutes les séances sont accompagnées par les élèves de la classe d'improvisation au piano de Jean-François Zygel, (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris).

 

 

 

 

 

 

 

 

Programme « Le Cinéma comme illusion » (40min)

Présenté par Charlotte Servel*

 

La découverte du cinéma joua des tours à certains spectateurs qui pensaient que ce qu’ils voyaient sur l’écran se déroulait pour de vrai. Ainsi cite-t-on souvent l’anecdote de la projection de L’Arrivée d’un train en gare de la Ciotat des frères Lumière qui provoqua une telle peur chez certains spectateurs qu’ils reculèrent pensant qu’un vrai train arrivait sur eux. La confusion entre la réalité et la fiction est constitutive de nombreux films mettant en scène des séances de cinéma. L’illusion créée par le cinéma peut être traitée de façon dramatique comme dans Y a des fantômes dans la maison où l’action d’un film projeté en plein air est pris pour un vrai meurtre par une villageoise découvrant l’action à travers sa fenêtre. Cette illusion peut donner lieu à des variations comiques : Polichinelle et Pierrot s’amourachant d’une danseuse de French Cancan « sortie » de leur lanterne magique, un idiot se prenant pour Max Linder après avoir vu l’un de ses films, ou Charlot tombant éperdument amoureux d’une actrice vue dans un film qu’il retrouve en plein tournage d’une scène et sauve envers et contre tout.

 

Entrée du Cinématographe - 1896 (1min)

Opérateur : Charles Moisson

Résumé : Des piétons, des voitures à cheval et des omnibus passent sur la Kärntnerstrasse à Vienne. Une foule dense est massée devant l'entrée du Cinématographe Lumière.

Film projeté en version numérique, copie provenant de l’Institut Lumière.

 

A Film Johnnie (Charlot fait du cinema) - 1914 (11min)

Réalisation : Charlie Chaplin

Production : Keystone

Acteurs : Charlie Chaplin, Mabel Normand, Roscoe Abuckle

Résumé : Au cours d’une projection, Charlot tombe amoureux de l'actrice. Il se retrouve ensuite dans un studio de cinéma de la Keystone. Un tournage d'un film se terminera, par sa faute et sa maladresse, en véritable catastrophe.

Film projeté en version numérique, copie provenant de Lobster Films.

 

Y a des fantômes dans la maison - 1914 (8min)

Production : Pathé Frères

Scénario : Louis Z. Rollini

Résumé : Un cinéma ambulant arrive au village et s’installe devant les Dupont. Yvonne Dupont demande ce qui se passe. On lui tend un prospectus : “Ce soir. Grande représentation cinématographique en plein air de L’Amour qui tue Drame » Les cinématographistes placent l’écran devant la fenêtre d’Yvonne. Celle-ci, ignorant ce détail, voit la scène du meurtre.

Film projeté en version numérique, copie provenant de Gaumont Pathé Archives (GPA).

 

La lanterne magique - 1903 (5min)

Réalisation : Georges Méliès

Production : Star Film

Résumé : Polichinelle et Pierrot construisent une lanterne magique géante avec laquelle ils font des projections sur un mur. Ensuite, ils laissent sortir de la lanterne des danseuses anglaises, Arlequin et Colombine, et un groupe de danseuses classiques. Polichinelle et Pierrot se disputent une danseuse de French-Cancan. Les gendarmes interviennent.

Film projeté en version numérique, copie provenant de Lobster Films.

 

Un Idiot qui se croit Max Linder - 1914 (15min)

Réalisation : Roméo Bosetti

Avec : Roméo Bosetti, Max Linder

Résumé : Gustave vient d’être libéré de l’asile d’aliéné par le docteur Chumpoff qui déclare à la maman que Gustave est maintenant guéri. Gustave va au cinéma. Il voit le film de Max Linder Max pédicure et son imagination s’emballe.

Film projeté en 35MM, copie provenant de la Cinémathèque Française.

 

Entracte - 1904 (1min)

Annonce quelque peu originale indiquant l’« Entracte »

Film projeté en copie 35MM, copie provenant du Centre National du Cinéma et de l’Image animée

 

Annonces pour les exploitants – 1917 (1min)

Montage de cartons d'entracte destinés aux salles de cinéma : un directeur de cinéma adresse notamment ses voeux, depuis le front à sa clientèle.

Film projeté en copie 35MM, copie provenant du Centre National du Cinéma et de l’Image animée

 

Séance accessible pour les enfants à partir de 8 ans.

 

*Charlotte Servel enseigne à l’Université Paris Diderot - Paris 7. Agrégée de lettres modernes, elle prépare une thèse sur les films burlesques et les textes surréalistes français pendant les années 1920 sous la direction de Laurent le Forestier et de Nathalie Piegay. Elle a été chargée de mission au Ministère de la culture (2014) et chercheuse associée à la Cinémathèque Française (2014-2016). Elle a publié dans Critikat.com et 1895. Elle est membre du C.A. de l’association Kinétraces. 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

Pour télécharger toute la programmation, cliquer ci-dessous
Télécharger >